6 raisons d’aller humer le futur au festival South By Southwest

Moins connu que le CES de Las Vegas ou le Web Summit, South by Southwest est LE festival à ne pas manquer quand on s’intéresse aux nouvelles technologies. Josselin Moreau et Benjamin Thomas du Lab SQLI nous expliquent pourquoi tout le monde se rue (comme eux) à Austin au Texas cette semaine. 

Comme chaque année en Mars, le festival South By Southwest (SXSW) se tient à Austin, au Texas. A l’origine un festival musical, SXSW s’est depuis mué en festival de la créativité, consacrant une très large part de sa programmation aux nouvelles technologies. Tout ce que la planète compte de passionnés du secteur se réunira donc au Texas à partir du 10 mars pour réfléchir à l’impact du digital dans tous les domaines. Voici pourquoi vous devriez vous aussi sauter dans le premier avion pour Austin.

 

1 – Voir le Texas sous un autre jour

Vu de France, le Texas est bien souvent associé à une imagerie Far West, où les cowboys déplacent de gigantesques troupeaux de bétail parmi les champs de pétrole. Austin est pourtant une ville aux antipodes de cette réputation. Sa devise, « keep Austin weird », est à l’image de sa population, composée pour une grande part d’étudiants, car le campus gigantesque de l’University of Texas est tout proche du centre-ville.

Dans la fameuse 6th street, centre officiel de la vie nocturne locale, on croise davantage de hipsters aux tatouages bariolés que de chapeaux stetsons. Si c’est la famille Bush qui a porté les couleurs texanes sur le devant de la scène politique internationale, Austin demeure un fort bastion démocrate, ayant même positionné Bernie Sanders devant Hillary Clinton lors de la dernière primaire du parti.

La ville est dotée d’une scène culturelle particulièrement dynamique, et outre les innombrables concerts pendant le festival, les amateurs pourront découvrir de nombreux musées et installations artistiques. Le festival SXSW est donc l’occasion de découvrir un autre Texas, une culture riche et ouverte sur le monde, loin des clichés.

 

2 – Découvrir la prochaine licorne

Depuis sa création en 1995, SXSW Interactive s’est bâti une réputation de faiseur de tendances en matière d’adoption des nouvelles méthodes de communication digitale. La population du festival, excessivement jeune et connectée, est considérée comme un gigantesque échantillon d’early adopters, dont les usages seraient ensuite systématiquement singés par le reste de la population US.

En 2007, alors que Twitter a à peine 1 an, ses fondateurs viennent à Austin pour promouvoir leur application mobile, qui n’est encore à l’époque qu’un projet annexe au sein de la startup Odeo. Les festivaliers adoptent immédiatement le petit oiseau bleu, et Twitter remporte haut la main le grand prix des startups, faisant exploser son nombre d’utilisateurs. Si depuis les stars de SXSW ont eu plus de mal à s’imposer auprès du grand public (comme Foursquare, qui peine à confirmer les espoirs placés en lui depuis sa victoire en 2009), il n’en reste pas moins que South By est un lieu privilégié pour anticiper les nouvelles tendances et découvrir les startups prometteuses.

 

3 – Promouvoir sa startup

Les startups bénéficient fortement de la visibilité offerte par le festival. Pour gagner ses premiers utilisateurs, recruter des collaborateurs ou même lever des fonds auprès d’investisseurs, SXSW est désormais une des références de la scène mondiale.

La French Tech ne s’y est pas trompée puisque pas moins de 18 startups feront le voyage avec Business France. Parmi les heureux élus, beaucoup évoluent naturellement dans le domaine musical (Blitzr, Divacore, Wyker, Augmented Acoustics) ou la réalité virtuelle (Wonda VR, 3DRudder, Optinvent). L’une d’entre elles, 3DRudder, aura même le privilège de pitcher son projet dans le cadre de l’Accelerator pitch Event, le principal concours de startups parmi les nombreux qui ont lieu pendant le festival.

Pour les autres, il faudra faire preuve de créativité sur place pour se distinguer, car la concurrence est rude. Certaines startups n’hésitent pas à louer des food trucks pour distribuer des glaces ou à déposer des billets de 20$ accrochés à leur plaquette dans les bars de la ville. Les conseils que nous vous donnions pour le Web Summit sont plus que jamais d’actualité !

 

4 – Rencontrer des experts

SXSW est avant tout un festival basé sur les échanges entre participants, qui y sont sans cesse encouragés. Il n’est pas rare d’engager la conversation avec les personnes autour de vous en attendant le début d’une conférence par exemple. Elles pourront ainsi vous demander ce qui vous amène à SXSW et sur quoi vous travaillez en ce moment.

Les entrepreneurs peuvent également bénéficier de sessions de mentorat : il suffit de prendre rendez-vous avec des spécialistes du domaine qui vous intéresse (code, growth hacking, développement personnel, UX design, …) et ils vous accorderont 10 minutes de leur temps.

Par exemple, si votre projet est dans le domaine des Fintech et que vous vous interrogez sur la pertinence de votre expérience client, vous pourrez échanger avec Dan Smith, spécialiste UX chez Intuit et auteur de publications de références sur le sujet. Ces sessions sont très prisées et donc rapidement complètes : il faut se dépêcher pour les réserver !

 

5 – écouter des conférences aux noms improbables

A SXSW, l’offre en matière de conférences est pléthorique : de nombreuses sessions ont lieu en simultané sur plusieurs lieux répartis dans Austin et les festivaliers sont contraints à faire des choix. Pour attirer les spectateurs, la tradition veut que les conférenciers fassent preuve de créativité pour susciter la curiosité et remplir leur salle.

Les titres des conférences vont donc des énigmatiques (« Is it 1995 again? », « Good is the new cool : market like you give a damn ») aux provocateurs (« If you are in advertising, you are a racist »,  « How Social Media Fu@k’d Up My Marriage ») en passant par les carrément étranges (« Cannabis & Athletics: A New Paradigm in Sports » , « OMG – My Pancreas Just Texted »).

Au-delà de ces noms, SXSW est considéré par beaucoup comme la conférence technologique privilégiant le plus le fond, de laquelle on revient l’esprit rempli d’idées et de nouvelles perspectives.

 

6 – Prendre la parole

SXSW se veut un festival ouvert, où n’importe qui « avec une connexion internet et une idée innovante » peut prendre la parole lors d’une conférence. Il suffit pour cela de soumettre son sujet au « Panel picker », et d’être suffisamment convaincant. L’organisation de SXSW procède ensuite à un vote, mais le public a également son mot à dire puisque le vote est ouvert. La concurrence est toutefois rude puisque près de 6.000 candidatures sont soumises chaque année. Charge aux volontaires d’utiliser leur connaissance des media sociaux pour faire en sorte de collecter le plus grand nombre de votes possible ! 

Henri Jeantet, cofondateur du corporate startup studio Unknowns basé à Paris, fait partie cette année des heureux élus. Il co-animera une session intitulée « Still Human: How Ethnography Makes Sense of Data ». Après 6 éditions en tant que simple festivalier, il a jugé qu’il avait suffisamment appris grâce à la richesse du contenu des conférences et qu’il est désormais temps de partager à son tour le savoir acquis par Unknowns.

En terme de retombées pour l’entreprise, il s’agit surtout d’établir une crédibilité, puisque le fait d’être sélectionné confère une légitimité aux argumentaires développés par l’entreprise de conseil. « En plus, nous avons impliqué nos clients dans le processus de sélection en leur demandant de voter pour nous, ce qui permet de les fédérer autour de notre discours », ajoute Henri Jeantet.

0 commentaires

votre commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription newsletter

Ne manquez plus nos derniers articles !