,

Xamarin Evolve 2016

Xamarin Evolve est le plus grand évènement au monde pour les passionnés de mobilité et de développement « cross Platform ». Il a eu lieu à Orlando, en Floride, du 28 au 28 avril dernier. C’est le rendez-vous immanquable des développeurs et des acteurs incontournables de l’industrie informatique. Xamarin Evolve en chiffres, ce sont plus de 1700 experts mobilité invités en Floride pendant 4 jours, mais aussi des dizaines de milliers d’internautes qui suivent l’évènement en direct à travers plus de 150 pays. Une fois n’est pas coutume, la société Xamarin place la barre très haute : révélations, démonstrations, nouveautés, annonces, …

Voici un récapitulatif sur ces 4 jours de sessions.

Les SDKs de Xamarin en open source

Ce n’est pas vraiment une grosse surprise puisque depuis le rachat de Xamarin par Microsoft, le passage en open source de certains SDKs était déjà connu. Mais c’est durant la « keynote » que Miguel de Icaza, co-fondateur de Xamarin et responsable de l’engeneering mobile development tools de Microsoft, annonce l’ouverture officielle du tout nouveau site (open.xamarin.com) dédié à l’open source pour ses trois SDK principaux qui sont :

  • iOS et Xamarin.Mac : applications mobiles natives pour iOS, watchOS, tvOS et OS X avec .Net,
  • Android : applications mobiles natives pour Android, Android Wear et Android TV avec .Net,
  • Forms : interface graphique native pour iOS, Android et Windows, basée sur du code partagé.

xamarin Cross plateforms

Xamarin désire ainsi renforcer ses produits en permettant à tout le monde de contribuer de différentes manières à la belle aventure. Que ce soit par le développement de nouveaux contrôles utilisateurs compatibles sur toutes les plateformes, de rapports de bug précis et efficaces, d’ajouts de nouvelles fonctionnalités manquantes, de tests de performance ou de discussions, ou encore d’approches stratégiques sur les solutions techniques à adopter : Xamarin permet à chacun de s’exprimer et d’apporter sa pierre à l’édifice, afin de rendre ses produits toujours plus performants.

Xamarin Studio 6

Xamarin Studio est l’environnement de développement pour iOS. Sous Windows, avec plus de 15 ans d’existence, Microsoft Visual Studio n’a plus besoin de faire ses preuves. Il fallait donc que Xamarin marque le coup. Ainsi lors de cette présentation, c’est toute une salle qui a ovationné l’arrivée de la version 6 avec son lot de nouveautés :

  • L’intégration de Roslyn permet à Xamarin Studio de ne plus avoir à rougir de son grand frère qu’est Microsoft Visual Studio. En effet, cela place l’éditeur au même niveau que ce dernier concernant les fonctionnalités de complétion de code. De plus, l’IntelliSense continue de fonctionner même si le code contient des erreurs de compilation :

xamarin studio

  • Le nouveau template de projet permet une compatibilité entre Xamarin Studio et Microsoft Visual Studio. Cela permet de travailler sous les deux environnements et de bénéficier ainsi des avantages de chaque IDE.
  • Nouvelle version pour un nouveau look, Xamarin Studio a été complètement redessiné et repensé afin d’offrir une meilleure expérience aux développeurs Mac. De plus, il embarque le fameux thème « Dark », cher à certains utilisateurs.
  • Les développeurs F# pourront désormais utiliser Xamarin Studio pour créer des projets partagés ou des « Portable Class Library ». L’IDE se positionne ainsi comme le seul et unique environnement de développement supportant le F# dans l’univers du « Cross-Platform ».

iOS USB Remoting

Les utilisateurs de Microsoft Visual Studio n’ont pas été délaissés malgré tous les efforts apportés sur Xamarin Studio. En effet, conscient des soucis de performances et de tests des applications iOS à partir de Windows, Xamarin annonce très prochainement l’arrivée de l’iOS USB Remoting. Il suffira de raccorder son appareil à sa machine Windows 10 via le port USB et le tour est joué. A partir de Microsoft Visual Studio, il ne reste plus qu’à sélectionner l’appareil pour lancer le débogage et tester l’application.

visual studio USB

iOS Simulator Remoting

Le Remote Simulator to Windows fait lui aussi partie des dernières nouveautés annoncées lors de cette Evolve2016 de Xamarin. Il permet tout simplement de tester et débugger vos applications iOS en restant dans l’environnement Visual Studio. Néanmoins, il vous faudra toujours un Mac connecté en réseau pour compiler votre code. Il est déjà disponible en version bêta :

Le Remote Simulator to Windows

Xamarin.Forms Previewer

C’est incontestablement la grosse nouvelle de cette session 2016. Lors de la démonstration devant les utilisateurs, l’annonce a vraiment fait sensation. Xamarin.Forms Previewer permet d’avoir un rendu en temps réel des interfaces utilisateurs développées en XAML à partir de Xamarin Studio. C’est donc un gain de temps très précieux puisqu’il est dorénavant inutile de devoir compiler et exécuter l’application pour constater le rendu. De plus, Xamarin.Forms Previewer permet également de simuler un affichage « Phone » ou « Tablette » aussi bien sous iOS que sous Android :

Xamarin.Forms Previewer

Xamarin.Test.Recorder et Test.Cloud.Live

Xamarin.Test.Recorder permet d’effectuer des tests sur l’interface graphique. Il enregistre le comportement de l’utilisateur dans un script qui pourra être automatisé et permet l’exportation vers Xamarin.Test.Cloud. Aujourd’hui, il devient disponible sous Microsoft Visual Studio et permet de générer en temps réel l’écriture de tests unitaires dans l’IDE de Microsoft :

Xamarin.Test.Recorder

Mais Xamarin frappe encore plus fort avec l’arrivée de Test.Cloud.Live. Il sera bientôt possible d’exécuter et de déboguer directement à partir de l’IDE de Microsoft vers un appareil mobile disponible sur le Cloud de Xamarin. C’est une belle initiative que propose la société et qui permet ainsi de s’affranchir des différentes machines virtuelles permettant de simuler des appareils Android ou iOS :

Test.Cloud.Live

Xamarin.iOS et Xamarin.Android

Xamarin.iOS et Xamarin.Android bénéficient également de pas mal de nouveautés. On y retrouve en effet une meilleure gestion des architectures permettant la réduction du poids des applications déployées, la prise en charge de ModernHttpClient (les opérations HttpWebRequest du Framework .Net sont transformés en NSURLSession native pour iOS par exemple) accélérant les opérations réseaux et permettant l’encryption, etc.

Xamarin.Forms

Enfin, concernant les nouveautés sur Xamarin.Forms, un gros effort a été fait sur les accès aux données (et plus particulièrement sur le Cloud de Microsoft Azure). L’arrivée des « DataPages » permet à partir d’une data source (de type « Json » par exemple) de générer automatiquement des formulaires de présentation sans une seule ligne de code (ou presque). Cela peut s’avérer très utile dans le monde de l’entreprise pour créer rapidement des applications type démonstration, puis les adapter aux clients grâce aux thèmes de personnalisation disponibles :

DataPages

Xamarin Evolve 2016 : Conclusion

S’il fallait conclure en un seul mot sur cet évènement, cela serait sans aucun doute : ouah ! Quand on pense qu’il y a moins d’un an, Microsoft n’arrivait toujours pas à se positionner sur le marché du « Cross Platform ». Aujourd’hui, on peut rêver d’un monde dans lequel plateforme Windows Universelle (UWP) et Xamarin ne feraient plus qu’un, donnant naissance à de véritables applications universelles à partir d’un seul et même outil et d’un seul langage…

En Xamarin le mot XAML se traduirait : Xamarin And Microsoft Loves

Xamarin And Microsoft Loves

0 commentaires

votre commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription newsletter

Ne manquez plus nos derniers articles !