Centre d’excellence mobile : une stratégie pour garantir le succès de la transformation digitale

Combien de DSI ont subi des initiatives mobiles lancées par les directions métiers ?

Plus qu’un sondage, je vous propose de débuter par un conte qui va certainement rappeler à tous des anecdotes vécues.

Il était une fois un groupe projet d’une grande société qui développait dans son coin une application super cool pour les consommateurs. L’application avait pour objectif de fidéliser ces derniers en proposant des bons de réductions dématérialisés. Le conte de fée aurait pu avoir une fin heureuse et aboutir sur une success story : l’application fit plein de profits et donna naissance à de nouveaux services… Malheureusement, l’application exposait des données de l’entreprise de manière non sécurisée, la charte de l’entreprise n’était pas respectée, et surtout les utilisateurs avaient des coupons inexploitables dans les magasins car non reconnus… Vilaine sorcière du bad Buzz… Ainsi la fin de l’histoire fut un retrait immédiat du store entrainant frustration de l’équipe et mauvaise presse sur le marché.

Ce conte est bien sûr fictif, mais il est fréquent de retrouver des scénarii similaires dans les grands groupes.

Alors comment faire pour encourager l’innovation, la création de nouveaux services mobiles et garantir le succès des projets dans le temps ?

A cette question, j’entends régulièrement les réponses suivantes :

  • Nous faisons appels à des experts,
  • Nous avons choisi de tout développer en natif,
  • Nous avons notre cellule architecte qui travaille sur le sujet : authentification, webservices…

Ces belles stratégies ne sont-elles pas au final que de petites tactiques pour gagner une bataille mais pas la guerre ?

Alors comment gagner cette guerre du mobile, comment transformer l’entreprise ?

La mise en place d’un centre d’excellence mobile

Un centre d’excellence aide à établir et centraliser une stratégie, une gouvernance et un ensemble de bonnes pratiques/standards sur les plans business et technologiques.

Le centre d’excellence doit être un facilitateur pour accompagner le business et l’IT dans la création des nouveaux services mobiles.

Il n’existe pas un modèle type de centre d’excellence mobile. Cependant, mon retour d’expérience auprès de grands groupes pour les aider à structurer les bonnes pratiques mobiles, m’ont permis de déterminer 3 grandes typologies :

  • Le centre d’excellence « Facilitateur » : l’objectif est de mettre à disposition l’ensemble des bonnes pratiques, standards et informations pour accompagner les producteurs d’applications mobiles.
  • Le centre d’excellence « Coach » : en plus d’être facilitateur, le centre d’excellence est composé d’un centre de compétences mobiles.
  • Le centre d’excellence « Manager » : ce modèle concentre toute la gouvernance et les responsabilités des projets mobiles et gère la direction des projets mobiles de la phase de conception à la mise en production.

Bien entendu, il est possible d’avoir les trois modèles réunis « facilitateur, coach et manager » avec une mobile factory : une usine de production mobile qui a pour but d’industrialiser la création des services mobiles. Les métiers transmettent leur besoin d’application à cette entité et charge à elle de produire l’application.

Comment choisir le bon modèle ?

Vous pouvez déterminer le bon modèle d’une manière pragmatique. Ci-dessous une synthèse de cette démarche :

mobile first

L’objectif de cette phase est d’établir la cartographie des points douloureux, de définir les priorités et surtout quelle va être la cible de maturité à atteindre dans le futur.

mobilite plan

Cette phase a pour objectif de déterminer la lettre de mission du centre d’excellence :

  • Vision
  • Mission
  • Organisation
  • Objectifs à courts et moyens termes
  • Les facteurs clés de succès

Mais également de permettre d’aligner une roadmap face à chacun des objectifs pour lancer les travaux prioritaires (stratégie, sécurité, BYOD, test…).

mobilite transform

Cette phase a pour objectif de fournir les premiers outils, bonnes pratiques… pour permettre au business de lancer des projets mobiles alignés avec une stratégie groupe.

Après le pourquoi et le comment d’un centre d’excellence, il reste à se poser la question des bénéfices. En voici une liste exhaustive :

  • Des développements plus rapides grâce à des standards définis
  • Une meilleure collaboration entre les entités du fait de la transversalité permettant de fédérer les travaux et innovations
  • Une expérience utilisateur cohérente guidée par des bonnes pratiques et une interface utilisateur (charte commune)
  • Une politique de sécurité commune avec une gouvernance claire

Mais surtout, le centre d’excellence mobile doit être un des moteurs de la transformation digitale en permettant de catalyser les innovations, de mesurer les retombées et le succès des initiatives mobiles.

Pour conclure, le centre d’excellence doit répondre aux problèmes d’aujourd’hui mais également être là pour préparer un terrain favorable pour l’arrivée des objets connectés et donner à votre entreprise une longueur d’avance.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, n’oubliez pas que si vous ne mettez pas en place un minimum de règles et de bonnes pratiques, un autre le fera certainement à votre place dans l’entreprise et vous ne convergerez jamais… Alors Messieurs les DSI, saisissez l’opportunité de reprendre la gouvernance des projets mobiles et d’accompagner les métiers dans le succès des projets.

 

Auteur : Olivier Eyraud, Expert mobilité SQLI

0 commentaires

votre commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription newsletter

Ne manquez plus nos derniers articles !