Comment industrialiser ses processus de tests et améliorer la qualité de ses livraisons

Expérimentée dans le cadre d’un projet e-commerce international (intégration de la plateforme hybris), mené en développement Agile (Scrum), la solution Kalistik a trouvé son utilité avec un rythme de livraison par quinzaine.

kalistikNous souhaitions procéder à une véritable industrialisation de nos processus de tests. Il nous fallait en effet passer un cap à ce niveau, pour concilier une meilleure efficacité de nos équipes en interne, tout en garantissant réactivité et qualité à nos clients.

L’enjeu était en effet de taille : en particulier sur le secteur du e-commerce, où les exigences de qualité des sites sont des plus pointues, car la moindre défaillance ou bug sur un portail se traduit  rapidement par une perte lourde en chiffre d’affaires. De plus, ce secteur d’activité nécessite une forte réactivité et une adaptation permanente des applications, avec la nécessité pour les directions marketing d’intégrer constamment plus d’intelligence et plus de fonctionnalités dans leurs portails.

En combinant les différentes couches de tests unitaires, de tests d’intégration et de tests systèmes mis en place dans le cycle de développement agile, Kalistick permet en effet d’identifier très clairement les “trous de tests”, et donc les potentielles failles de qualité d’une version du site à l’autre.

Parce qu’il connaît précisément l’empreinte de chaque test sur le code, l’outil est capable de dire quels tests doivent être joués et lesquels sont inutiles car ne portant pas sur un code qui a été modifié. Or, les applications e-commerce évoluant très rapidement, notamment au niveau de l’interface utilisateur, l’automatisation des tests est difficile et il reste donc toujours beaucoup de tests manuels. L’intérêt: se concentrer désormais sur ceux qui présentent un intérêt, et réduire ainsi le délai de livraison de chaque version.

Nous pouvons définir des priorités avec le client : sur quelle partie il nous faut garantir le zéro défaut (le module paiement par exemple) et sur quelle partie l’exigence de qualité peut-être être plus souple. Ainsi, l’effort de test qui est généralement proportionnel à la taille du projet peut être bien mieux ciblé, ce qui se traduit aussi par un coût moindre pour nos clients et par une meilleure réactivité à leurs demandes.

Et vous, comment industrialisez-vous vos tests?

 

 

0 commentaires

votre commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription newsletter

Ne manquez plus nos derniers articles !